Fraise – Comment les choisir

Par le 20 mai 2017

Au fil des siècles et des sélections la petite fraise sauvage à fait du chemin !
De ces sélections est née une multitude de variétés anciennes savoureuses. Pour répondre aux besoins de la culture intensive et à l’obsession de l’esthétique, cette diversité à laissé place à quelques variétés bien calibrées. Cette priorité de la productivité s’est hélas faite au détriment de la qualité gustative mais aussi de la qualité micro-nutritionnelle. Les fraises issues de la culture intensive renferment à présent infiniment moins de vitamines, d’antioxydants et de minéraux que leurs anciennes cousines qui prospéraient dans les jardins des siècles derniers.

La culture intensive chimique :

Autre méfait de la culture intensive, la plupart des fraises que nous trouvons dans le commerce sont cultivées hors sol et récoltées avant pleine maturité. Particulièrement fragile, le nombre de traitements chimiques de la plantation à la récolte dépasse l’entendement. Les fraises modernes ont ainsi perdu en saveur et en nutriments (du fait de la culture hors sol, de la sélection mais aussi de l’appauvrissement des sols des cultures intensives).

En revanche, elles offrent à présent tout un éventail de résidus chimiques qui laissent à douter de leur bienfaits pour notre santé. Il est à noter qu’elles font partie de la liste des fruits et des légumes les plus traités. Nous croyons souvent à tort que le fait de laver les fraises fait disparaître les résidus des nombreux pesticides ou fongicides, mais il n’en est rien, tout le fruit en est contaminé. De plus cette perte de saveur nous incite à la consommer avec du sucre ou de la crème.

Heureusement, l’intérêt des fruits et des légumes anciens fait réapparaître petit à petit les variétés plus anciennes. Quitte à ce qu’elles soient un peu moins parfaites et calibrées, ces fraises nous offrent un pur bonheur gustatif. Attention également aux fraises bio de culture intensive venant souvent de loin, elles ne tiennent pas toujours leurs promesses santé.

L’avantage des fraises des petits maraîcher bio :

Elles sont cultivées dans une terre riche et vivante, du fait de la rotation des cultures et des amendements naturels. Grâce à la diversité végétale, elles ont moins besoin d’être protégées des maladies et des ravageurs. Cueillies à pleine maturité, elles ont fait le plein de soleil et sont d’une grande fraîcheur ! Elles concentrent ainsi tous les micro-nutriments qu’elles sont censées avoir !

Les plantes fabriquent des substances antioxydantes et se gorgent de vitamines pour se défendre des agressions extérieures, des rayons du soleil et des maladies. Plus un fruit est cultivé de façon naturelle et plus il concentrera ces substances bénéfiques pour notre santé. A l’inverse des fraises produites sous serre ou surprotégées par les traitements chimiques, les fraises bio cultivées en plein air au soleil sont de véritables petits trésors nutritionnels.

Manger les fraises à la bonne période de l’année :

La santé c’est la diversité ! Et pour cela la nature nous offre tout au long de la belle saison des fruits à foison. Manger les fruits locaux c’est à la fois cultiver notre santé mais aussi préserver notre belle planète !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *