Soigner son chien de la maladie de Cushing

Par le 7 mars 2014

Utilisez la médecine naturelle pour guérir votre chien de la maladie de Cushing

La maladie du Cushing ou syndrome de Cushing est une maladie très répandue dans certaines races : caniches, Yorkshires terriers, Silkyterriers et teckels.
Il s’agit d’une maladie endocrinienne due à une sécrétion importante et prolongée de cortisol (l’hormone du stress), une hormone produite par les glandes surrénales. Dans 85% des cas, elle est liée à un dérèglement de l’hypophyse (glande située sous le cerveau, qui joue le rôle de chef d’orchestre du système hormonal). L’hypophyse va donc envoyer, aux surrénales, l’ordre de produire des quantités massives de cortisol. Dans 15% des cas, il s’agit d’une tumeur des surrénales (bénigne ou maligne).

Le syndrome de Cushing touche plutôt les chiens âgés de plus de 10 ans. Plus de 75% des animaux atteints de maladie de Cushing pèsent moins de 20kg.

Les symptômes de la maladie de Cushing :

  • une augmentation de la prise de boisson et de la quantité d’urines émises (on parle de polyurie-polydipsie)
  • de la polyphagie (augmentation de la quantité de nourriture ingérée)
  • une fonte musculaire
  • une distension abdominale (ventre qui se relâche et pend)
  • de la fatigabilité
  • une perte de poils bilatérale, un amincissement et éventuellement une calcification de la peau (et quelquefois une hyper-pigmentation)

le Traitement classique de la maladie de Cushing :

Il est tellement barbare que j’ai un peu de mal à comprendre comment on peut faire subir cela à nos animaux de compagnie :
– au lieu de traiter l’hypophyse qui est majoritairement la cause de cette maladie, on va donner à l’animal un médicament qui va détruire les cellules des surrénales qui produisent le cortisol. Effectivement, on supprime la conséquence, mais il faudra donner à vie au chien du cortisol de synthèse, avec les effets secondaires qui vont avec.

Traiter naturellement la maladie de Cushing :

Ce qui rend le plus malade nos animaux de compagnie est la nourriture qu’on leur donne. Elle est certes pratique à transporter, à conserver, mais c’est un produit mort, standardisé, ayant toujours la même composition. Pas étonnant alors que nos animaux tombent malades des mêmes maladies que nous.
Il va donc falloir apporter de vrais aliments vivants en plus de son alimentation classique et changer également son hygiène de vie.
Au début, je conseillais encore des croquettes mais ce n’est plus le cas. Je recommande de supprimer complètement les croquettes. Quelle que soit la marque, il s’agit d’un aliment mort, utilisable juste ponctuellement lorsque vous devez faire garder votre chien par exemple voici 2 marques qui font de la qualité : croquettes Amikinos, croquettes Orijen. Mais attention, cela reste tout de même des croquettes (donc un aliment mort avec toujours la même composition). Si vous achetez des croquettes pour une utilisation ponctuelle, pensez à choisir un petit conditionnement et de les conserver au frais, car la croquette, comme tout aliment, s’oxyde avec le temps.
Au quotidien, il est impératif de passer à une alimentation adaptée à l’animal. Achetez de la viande pour animaux (c’est généralement du boeuf) que vous donnerez crue à votre chien. Vous pouvez également lui donner du poulet cru ou du poisson cru. On évitera le porc cru, car il peut contenir un parasite que seule la cuisson détruit.
Associée à la viande, il convient de donner des fruits crus et des légumes cuits. Pour compléter le tout, donnez une cuillère à café d’huile de colza Bio ou d’huile de noix Bio par jour (que vous trouverez en magasin Bio). Et pour finir, vous ajouterez 2 capsules d’huile d’Onagre (le chien la croquera sans problème, normalement). Finalement, saupoudrez l’équivalent d’une cuillère à soupe de spiruline en paillettes.

Voici une vidéo dans laquelle je vous explique comment réaliser le repas de votre chien :

Préparer un repas adapter à son chien

Pour rééquilibrer l’hypophyse, il existe un complexe d’oligo-éléments qui fait de vrais miracles : le Zinc-Cuivre Catalyons. Vous rajouterez 1/2 bouchon (1 bouchon pour les chiens de plus de 15kg) à sa nourriture. Attention, les oligo-éléments Catalyons, qui sont de loin les plus assimilables, ne doivent pas entrer en contact avec du métal. Veuillez donc donner le Zinc-Cuivre dans un récipient en verre ou en plastique, sinon, au contact du métal, les oligo-éléments vont perdre leur qualité ionisée et ne seront plus aussi assimilables.
Sur cette page, vous trouverez tous les produits conseillés :
Compléments alimentaires contre la maladie de Cushing

Voici un petit résumé de la gamelle de votre chien :

  • viande cru (viande de boeuf, viande de poulet) ou poisson cru
  • fruits crus de temps en temps
  • légumes cuits
  • huile de colza bio ou de noix bio et huile d’onagre
  • spiruline en paillettes
  • Zinc-Cuivre Catalyons

Voici un ordre de grandeur des quantités qu’il faudra adapter à votre chien :
– 25 à 30g de viande ou poisson par kilo de poids du chien
– 20 à 25g de légumes (courgette, carotte, chou, haricot vert, courge, butternut,…) par kilo de poids du chien
– 5 à 7g de fruits (pomme, poire) par kilo de poids du chien

Donnez des fruits et légumes de saison, donc en été, vous pourrez donner de la courgette et des prunes ou des pêches par exemple.
Dans la mesure du possible, il serait bien de ne donner qu’une seule prise alimentaire par jour mais ça n’est pas toujours possible. On chien, par exemple, mange sa gamelle en plusieurs fois : une 1ère fois le matin et il la fini en fin d’après-midi (entre les 2, je la mets au frigo). Idéalement, il faudrait faire un jour de jeûne par semaine : seule de l’eau sera mise à disposition du chien et il ne faudra lui donner aucun aliment (seul le Zinc-Cuivre pourra être donné).

Exemples de cure :

Pour un chien de moins de 4kg :

1) Zinc-Cuivre : 1/2 bouchon 2 fois par jour pendant 1 mois, puis 1/2 bouchon 1 fois par jour pendant 1 à 2 mois
2) Huile d’onagre : 1 capsule par jour pendant 3 à 6 mois
3) Spiruline : 1/2 cuillère à café de spiruline en paillettes

Pour un chien de 5 à 9kg :

1) Zinc-Cuivre : 1 bouchon 2 fois par jour pendant 1 mois, puis 1 bouchon 1 fois par jour pendant 1 à 2 mois
2) Huile d’onagre : 2-3 capsules par jour pendant 3 à 6 mois
3) Spiruline : 1 cuillère à café de spiruline en paillettes

Pour un chien de 10kg et plus :

1) Zinc-Cuivre : 1 bouchon 2 fois par jour pendant 1 mois, puis 1 bouchon 1 fois par jour pendant 1 à 2 mois
2) Huile d’onagre : 3-4 capsules par jour pendant 3 à 6 mois
3) Spiruline : 1 cuillère à soupe de spiruline en paillettes

Avec ce traitement, si vous vous y prenez suffisamment tôt, vous verrez une amélioration au bout d’une semaine et une disparition quasi totale des symptômes en un mois. Dans les cas les plus anciens, il faudra patienter jusqu’à 3 mois.
Le temps que l’organisme du chien se rééquilibre, il peut y avoir de petites rechutes : le chien se met à nouveau à boire beaucoup. Il faut alors lui retirer la gamelle d’eau, le temps que la crise passe.

Suite à la lecture du livre « Toxic croquettes » du Dr Jutta Ziegler, une vétérinaire autrichienne, je vais rajouter la chose suivante :
– toutes les croquettes autres que celles ayant une composition proches de celles de la marque Amikinos sont à mettre à la poubelle (pour comprendre cette affirmation, lisez simplement ce livre)
– il est nécessaire d’ajouter à l’alimentation de votre animal de la « vraie » viande crue. Pour mes chiens, je leur donne de temps en temps des ailes de poulet, de petites cuisses de poulet ou de la viande de boeuf pour animaux.
Combien de fois ai-je entendu dire : « ne donne pas de la viande crue à ton chien, il va devenir agressif » ou « attention, surtout pas d’os, sinon, il va se perforer l’estomac ». Ce ne sont que des balivernes qui ne sont là que pour nous faire peur et nous inciter à continuer à donner des croquettes industrielles, qui empoissonnent nos animaux. Un chien est biologiquement fait pour manger de la viande crue et des os CRUS (attention, surtout pas cuits).

En résumé, si vous continuez à donner à votre chien ce qui est la cause de sa maladie de Cushing, il n’y a aucune chance qu’il guérisse. En revanche, si vous passez progressivement à une alimentation qui lui est vraiment adaptée, et que vous l’associez au traitement naturel ci-dessus, votre chien ira mieux de semaine en semaine.

Voici une autre vidéo dans laquelle je vous explique comment préparer le repas de votre chien :


Préparer un repas 100% cru pour son chien

Dans mon cas, au bout de 2 ans, aucune rechute. D’autre part, ma chienne avait des plaques rouges sur le corps et se grattait tout le temps, mais suite à l’introduction de viande crue et d’os crus (de temps en temps), c’est du passé. Elle a retrouvé un beau poil brillant et sa forme olympique.

Certaines personnes diront toujours que si un traitement naturel aussi simple fonctionnait, ça se saurait. Je leur dirais simplement la chose suivante : la différence entre moi et un vétérinaire qui prescrit à votre chien des médicaments à prix d’or et des croquettes tout aussi chères, c’est que moi, je n’y gagne rien à vous conseiller cette méthode. En revanche, votre vétérinaire a intérêt à ce que votre chien reste malade longtemps.

Vos commentaires

  1. Pingback: La maladie du Cushing - Page 15

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *