Desmodium

Par le 23 décembre 2014

Le Desmodium : Le grand protecteur des cellules hépatiques et du foie !

Le desmodium adscendens est une plante originaire d’Afrique équatoriale. Il contient des actifs naturels aux propriétés hépato régulatrices et hépato protectrices. En effet, il renferme des flavonoïdes, des anthocyanosides et des saponosides aux vertus protectrices, antioxydantes et anti inflammatoires.

Cure protectrice du foie :

Le desmodium fait partie des plantes utilisées en phytothérapie pour renforcer les fonctions hépatiques. Il aide à protéger le foie contre les effets secondaires de certains médicaments et le soutien lors d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie.
Il aide à accroître sa résistance en cas d’inflammation ou d’intoxication. Il favorise la régénération des cellules hépatiques lors de maladies qui l’affectent directement (hépatites…).
Le foie est le grand purificateur de l’organisme ; il est responsable de la neutralisation des toxines et des substances chimiques toxiques (pesticides, métaux lourds…).
Il joue un rôle capital dans la digestion et le métabolisme des sucres, des graisses et des protéines.

Une cure de desmodium est conseillée en période d’excès alimentaires, de prise d’alcool et de cigarettes. Le foie, souvent fatigué par ces excès, a besoin de soutien pour effecteur son action de nettoyage et de purification de l’organisme. Car une alimentation trop riche, trop grasse et trop sucrée encrasse rapidement le corps, qui aura bien du mal à retrouver son équilibre.

Une cure de desmodium est bénéfique dès que votre foie ou votre système digestif est en difficulté. Les premiers symptômes sont généralement une fatigue ou un mal de tête, suivi de problèmes de digestion, accompagnés de mauvaise haleine. Un foie engorgé peut également ternir votre teint et être à l’origine de problèmes de peau (boutons, rougeurs…), de problèmes ORL et souvent même d’allergies.

Une cure de desmodium est très utile lorsque notre hygiène de vie est déséquilibrée. Une mauvaise gestion du sommeil, des états durables de stress, d’angoisse ou de colère peuvent affecter le foie. Il est par ailleurs considéré, en Médecine Chinoise, comme le siège de la colère. Ce qui est certain, c’est que le stress quel que soit son origine (émotionnelle, psychique, physique ou nerveuse) a tendance à réduire les capacités fonctionnelles du foie.

Le rôle du foie :

Le foie est un organe de l’appareil digestif des plus essentiels pour l’organisme. Très volumineux, il mesure plus d’une vingtaine de centimètres de long.
Il produit de la bile qui, stockée dans la vésicule biliaire, est libérée dans les intestins pour faciliter la digestion des lipides.

Mais son rôle va bien au-delà des processus de digestion. La quasi totalité des nutriments passe par le foie. La veine porte les récolte via les nombreux capillaires tout au long des intestins et les envoie au foie, qui va tenter de neutraliser toutes les substances chimiques ou toxiques. Les nutriments sont ensuite stockés puis acheminés dans les différentes parties du corps.
Le foie stocke les sucres (glucose, fructose et galactose sous forme de glycogène), il transforme les acides aminés en protéines, le glucose en lipides (graisses) et stocke les minéraux et les vitamines provenant de la digestion des aliments. Il est responsable de nombreux échanges et contrôle en permanence la composition du sang chargé en nutriments en provenance du tube digestif pour les remettre ensuite en circulation dans l’organisme.

Le rôle purificateur du foie est primordial. Il draine le sang de tous les éléments nocifs et élimine les déchets que nous produisons en permanence. Il régule également de nombreuses substances en circulation dans l’organisme dont le cholestérol.

Les facteurs nuisibles à la santé du foie :

Les causes majeures : suralimentation, malbouffe et exposition aux substances chimiques.
Le foie est un organe tampon. La plupart des substances nuisibles, pouvant affecter notre organisme, passent par lui. Il est agressé en permanence par notre environnement et notre alimentation.

L’exposition aux substances chimiques :

Depuis des décennies, notre environnement a lui aussi beaucoup changé. Que ce soit en ville ou à la campagne, les substances chimiques nocives s’accumulent dans nos assiettes, dans nos jardins, dans nos habitations et dans nos lieux de travail. Cette surexposition chimique se fait également à travers nos vêtements, nos produits d’hygiène et de beauté. Toutes ces substances finissent par se retrouver en circulation dans notre organisme et nous avons besoin d’un foie hautement efficace pour y faire face.
Cette multitude molécules chimiques, que nous ingérons à travers ce que nous mangeons, buvons et respirons, devront ensuite être neutralisées et éliminées. Leur liste est longue. Les principales sources proviennent de l’alimentation (pesticides, conservateurs, arômes de synthèse…), mais aussi à travers les médicaments (antidouleurs, antidépresseurs, pilules contraceptives, antibiotiques, somnifères…).

La suralimentation et la malbouffe :

Depuis maintenant des décennies, nous sommes de plus en plus nombreux à manger mal et trop. Même un bons aliment, s’il est consommé en trop grande quantité, sera délétère.
Nous mangeons, pour la plupart, bien au-delà de nos besoins énergétiques réels. Notre tube digestif et nos organes liés à la digestion sont alors en surcharge de travail et n’ont jamais la possibilité de se reposer.

Nos habitudes alimentaires sont un facteur majeur de surcharge hépatique. Nous mangeons de plus en plus d’aliments riches en gras, en sucre, des plats industriels et des produits laitiers nuisibles à la santé de notre foie. Les produits laitiers sont même à proscrire en cas de problème de foie et plus généralement en cas de problèmes digestifs. A cela s’ajoute une sédentarité de plus en plus importante dès le plus jeune âge. Notre organisme stocke toujours plus de graisse et doit composer avec des quantités de sucres en constante augmentation.

L’alcool, la cigarette et le café

vont demander à notre foie un surcroît de travail, pour neutraliser les substances toxiques qu’ils contiennent.
Nous devons donc avoir conscience qu’il sera important de réaliser, régulièrement, des cures dépuratives afin de décrasser notre organisme et permettre à notre foie de se régénérer.
Le rôle du foie est si primordial, que son dérèglement finit par avoir une incidence sur la qualité de notre sommeil et sur notre vitalité. Nous sommes de plus en plus fatigués, sensibles au froid et nous risquons de développer des problèmes importants de peau ou même des allergies. Nos fonctions digestives se dérèglent avec tous les désagréments et inconforts qui en découlent, ce qui affecte notre quotidien.

Les sucres industriels et raffinés :

Le sucre et plus particulièrement le fructose et le glucose, fabriqués par l’industrie agro-alimentaire, se retrouvent dans un nombre incroyable de plats industriels (sucreries, chocolats, pâtes à tartiner sucrées et chocolatées, céréales pour enfants sucrées, sodas, biscuits, gâteaux, pâtisseries, desserts, plats et préparations salés, gâteaux apéritifs, chips, charcuteries, légumes congelés, jambon, sauces ….). Le sucre est ajouté partout, à la fois pour nous rendre dépendants (on sait aujourd’hui que le sucre est plus addictif que la cocaïne), et pour tenter de masquer la piètre qualité des matières premières utilisées. Ce sucre, ingéré en trop grande quantité, est toxique pour le foie et représente un véritable danger pour ce dernier. Le fructose industriel ne se comporte pas du tout de la même façon que le sucre présent naturellement dans un fruit. Il est responsable d’un nombre croissant et inquiétant de cirrhoses du foie. Ces sucres, que les industriels ajoutent un peu partout insidieusement, représentent un vrai danger pour notre santé. Bien souvent, ces sucres masqués sont accompagnés de graisses saturées tout aussi dangereuses. Beaucoup de consommateurs ne peuvent plus se passer, au péril de leur santé, de ces préparations alimentaires, enrichies en mauvais gras et en sucres tout aussi nocifs. Depuis les années 80, les sucres ajoutés dans tous les aliments industriels sont en hausse constante. Parallèlement à cette hausse, on a pu voir apparaître une véritable épidémie d’obésité et de diabète. A présent, c’est au tour du foie de souffrir de maladies graves.

Pour éviter de développer des problèmes de foie, il est nécessaire de réapprendre à écouter les signaux que notre corps nous envoie. La fatigue, le manque motivation, les coups de pompes après un repas, signalent la plupart du temps un besoin d’alléger notre alimentation et de retrouver une hygiène de vie saine. Devant les pratiques industrielles, il ne reste plus d’autre choix que de cuisiner soi-même avec des produits et des ingrédients simples.

Un foie en bonne santé

est un atout majeur pour notre bien-être. Il nous protège en effet des substances néfastes et toxiques de notre environnement. Il soutient nos défenses immunitaires en évitant que certains microbes, virus ou bactéries n’envahissent notre corps. Si notre alimentation est saine et équilibrée, il met à disposition les vitamines et les minéraux dont nous avons besoin pour rester en forme.

Pour soutenir le foie, faire de l’exercice est également très important. Prenez l’air, marchez en pleine nature ou dans un parc, bougez ou faites du sport … ainsi vous aiderez votre organisme à éliminer les apports caloriques en excès et à drainer toutes les toxines accumulées.

Qualité :

Le desmodium fort Djform est un extrait sec de grande qualité de desmodium adscendens concentré à 5/1. Cette forme d’extrait permet une conservation parfaite des principes actifs jusqu’à leur consommation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *