OPC de Pin Maritime – Antioxydant

Par le 19 février 2015

L’OPC de Pin Maritime : Un précieux antioxydant cellulaire pour la peau, le cœur, les vaisseaux sanguins et les yeux.

L’OPC de Pin Maritime est un complément alimentaire de pointe. Il est extrait de l’écorce du Pin (Pinus pinaster), qui prospère dans les Landes, dans le Sud-Ouest de la France. Cet extrait renferme un précieux antioxydant : l’oligo-proanthocyanidine.

Principes Actifs :

L’OPC ou l’Oligo-ProanthoCyanidine, un flavonoïde, est une substance antioxydante très puissante aux multiples vertus. Son pouvoir antioxydant est environ 30 fois supérieur à celui de la vitamine C ou de la vitamine E.

Les antioxydants ont pour rôle d’inhiber l’oxydation au sein de notre organisme. Ils agissent en neutralisant les radicaux libres, dont les effets destructeurs sont à l’origine des problèmes de dégénérescence et d’inflammation. Ils sont la cause majeure du vieillissement prématuré de notre corps. Ainsi neutralisés et rendus inoffensifs, ils sont ensuite simplement éliminés.

Les Oligo-proanthocyanidines ont une attirance particulière avec le collagène. Le collagène est la protéine la plus abondante dans le corps humain. Le collagène est indispensable au maintien des différents tissus conjonctifs qui forment l’essentiel de notre corps (la peau, les cartilages, la paroi des vaisseaux sanguins, les tendons, les ligaments…).

Les Oligo-proanthocyanidines sont efficaces pour préserver l’intégrité et la jeunesse de nos tissus conjonctifs. Elles les protègent du stress oxydatif et combattent diverses agressions de type allergique ou inflammatoire. Les OPC sont un véritable atout santé pour nos cellules.

Un antioxydant protecteur :

L’Oligo-proanthocyanidine (OPC) fait partie des substances antioxydantes les plus actives au sein du règne végétal. Son action protectrice et inhibitrice du stress oxydatif est exceptionnelle.

Le stress oxydatif :

Le stress oxydant est un processus chimique naturel majoritairement responsable de l’usure et du vieillissement de notre corps. Nos cellules sont agressées et affaiblies par les radicaux libres, qui se forment à partir de l’oxygène que nous respirons.

L’oxygène est indispensable aux échanges métaboliques et à la production de l’énergie dont nous avons besoin pour le fonctionnement de notre corps et de nos muscles. Bien que vital, il a néanmoins, un pouvoir oxydant particulièrement élevé.

C’est le grand paradoxe de la vie, l’oxygène nous apporte l’énergie nécessaire pour vivre, et ce faisant, nous conduit doucement vers notre fin.

Les radicaux libres :

Ce sont des molécules produites naturellement au cours du fonctionnement normal de notre organisme ou artificiellement (médicaments, fumée de cigarette, pesticides, champ électro-magnétique d’un téléphone…). Ces molécules sont par nature très instables et peuvent dénaturer ou endommager d’autres molécules, comme les protéines, les lipides ou l’ADN.

Les radicaux libres ne sont pas des substances pathogènes en elles-mêmes : c’est leur excès qui pose problème. En effet, les radicaux libres ont un rôle majeur au sein des processus biologiques. Ils sont notamment utilisés pour éliminer des substances toxiques et ils ont un rôle de premier ordre dans le système immunitaire, en participant à l’élimination des microbes et des cellules cancéreuses.

Mais un excès de radicaux libres peut endommager nos cellules et générer de nombreuses pathologies.

Normalement, si notre hygiène de vie est bonne, si notre sommeil est suffisamment long et récupérateur, si notre alimentation est saine et équilibrée, notre corps dispose alors des armes nécessaires pour neutraliser et éradiquer les radicaux libres en excès. Les cellules endommagées sont alors tout simplement remplacées.

Hélas, cet équilibre est facilement rompu. Les facteurs favorisant la production de radicaux libres en excès, sont de nos jours, de plus en plus nombreux. On parle d’un stress oxydatif lorsque notre corps n’a plus la capacité à neutraliser tous les radicaux libres (ceux que nous produisons et ceux qui sont générer par notre environnement extérieur).

Les facteurs qui amplifient le stress oxydatif :

Une mauvaise hygiène de vie :

Une hygiène de vie déséquilibrée accélère les processus de vieillissement et d’usure de façon alarmante et préjudiciable à notre santé.

Le manque de sommeil, en qualité et en quantité est certainement le plus néfaste à notre santé et à la jeunesse de notre corps.

Le manque d’activité physique et les problèmes de sédentarité affaiblissent réellement notre corps. La sédentarité nous rend vulnérable à tout ; tous nos systèmes (dont le système immunitaire) sont faibles et, un rien peut déclencher une maladie. Notre corps n’est pas armé face à un trop grand stress oxydatif. Et moins nous bougeons, plus nous nous abîmons.

Un excès de sport peut également créer une trop grande production de radicaux libres. En revanche la pratique régulière du sport augmente notre résistance face au stress oxydatif. Faire du sport ou de l’exercice physique, correctement et plusieurs fois par semaines, marcher suffisamment tous les jours, nous préserve et nous rend plus fort.

Une alimentation déséquilibrée :

Les deux problèmes majeurs de notre alimentation sont :

Notre alimentation est de plus en plus pauvre en micronutriments et en antioxydants. Même les aliments qui sont censés en contenir, n’en ont quasiment plus. En effet, les fruits et légumes sélectionnés depuis des décennies pour leur rendement et leur aspect sont de plus en plus pauvres en nutriments et en antioxydants. Les modes de culture intensive sont aussi responsables de cet appauvrissement général de la qualité nutritionnelle. Ainsi, la complémentation, sous forme de complément alimentaire, devient de plus en plus nécessaire.

L’alimentation industrielle raffinée, la consommation de mauvais gras, la consommation quotidienne de sucres ajoutés et tous les aliments grillés, expansées, extrudés sont extrêmement oxydatif. Malheureusement ce type d’alimentation est presque devenu une généralité !

Les compensations : Nos addictions sont bien évidemment à l’origine d’un grand nombre de problèmes d’usure et d’oxydation. La consommation quotidienne de sucre ajouté (voir plusieurs fois par jour) est sans doute l’addiction la plus oxydante de toutes, car nous ne nous rendons plus compte de la quantité que nous consommons.

Le sucre a le pouvoir de nous faire vieillir rapidement ; il est à l’origine de nombreuses maladies inflammatoires et dégénératives. Bien évidemment, la consommation quotidienne d’alcool et de tabac est tout aussi problématique. La différence principale est que tout le monde consomme du sucre, tout au long de sa vie ; et sa commence très tôt.

Déséquilibres psychiques et émotionnels :

Les stress, le surmenage, l’angoisse, l’anxiété, la déprime … tous ces états négatifs usent rapidement notre organisme.

Les substances chimiques et les médicaments :

La plupart des substances chimiques présentes dans l’alimentation (pesticides, colorants, édulcorants, conservateurs…) et dans notre environnement (certains produits d’entretien, certaines peintures ou substances chimiques contenues dans les colles des meubles) sont hautement oxydants et néfastes à notre santé. Il en est de même pour de nombreux médicaments.

Les influences extérieures :

Enfin, la pollution des villes et des campagnes (en produits phyto-sanitaires utilisés à outrance par les agriculteurs, et les particuliers), les champs électro-magnétiques (émis par les antennes relais, les téléphones portables, les téléphones sans fil de maison, les box ADSL, le Wifi …), les rayons UV (attention à ne pas trop s’exposer au soleil) … représentent une source majeure de radicaux libres, qui nuisent à la santé et à la jeunesse de notre corps et de notre peau.

Les pathologies engendrées par le stress oxydatif :

Un coup de vieux ! Lorsque les effets du stress oxydatif s’accumulent, les processus de vieillissement de notre corps s’emballent. Il ne vieillit plus harmonieusement, mais s’use littéralement. Ces signes d’usure se voient sur la peau, les cheveux et les ongles. Nos organes et nos différents systèmes sont bien évidemment touchés par cette usure accélérée mais nous ne le voyons qu’en cas de maladie.

Nos tissus conjonctifs se dégradent, les problèmes inflammatoires et dégénératifs font leur apparition de façon précoce (problèmes articulaires, cardiovasculaires, nerveux, cérébraux…). Nous développons alors des maladies dégénératives, des allergies, du diabète, des cancers … la liste est de plus en plus longue.

Les Cures d’OPC de pin maritime :

Les facteurs qui rompent notre équilibre corporel en créant un excès de stress oxydatif sont de plus en plus difficiles à éviter. Une supplémentation en antioxydants de qualité est souvent judicieuse. L’OPC apporte bien-être et soutien tout notre organisme. Il excelle pour la protection cardiovasculaire, la protection des yeux et la protection de la peau.

Protecteur cardiovasculaire :

L’Oligo-proanthocyanidine est bénéfique à l’ensemble du système cardiovasculaire. Son action veino-protectrice est importante. Il favorise la circulation ainsi que la micro-circulation.

Une cure d’OPC de pin maritime est conseillée en cas d’insuffisance veineuse et de varices, pour les personnes qui doivent souvent voyager en avion. Les voyages en altitude ont, en effet, une incidence sur la circulation sanguine, particulièrement au niveau des jambes. Il sera également conseillé chez les personnes qui piétinent ou qui travaillent assis.

Protecteur des yeux :

De par son action bénéfique au niveau des capillaires et de la microcirculation, l’OPC de pin maritime favorise la vascularisation de la rétine pour un confort visuel accru. Il accroît la protection contre les effets oxydatifs de la lumière et aide à lutter contre les problèmes de dégénérescence.

Protecteur de la peau :

Les polyphénols de pin préviennent un vieillissement cellulaire cutané trop rapide et prématuré. Ils préviennent en effet une dégradation trop importante des fibres de collagène des tissus conjonctifs de notre peau. Ils favorisent la protection des cellules cutanée de l’oxydation due au stress oxydatif quel que soit son origine. Ses qualités réparatrices permettent à notre peau de conserver plus longtemps sa fermeté, sa souplesse et son élasticité.

L’OPC de Pin maritime est d’une aide précieuse lorsque notre peau est soumise aux effets oxydatifs de la lumière et des rayons UV.

Qualité :

L’OPC de Pin Maritime Djform est un extrait de très grande qualité obtenu grâce à un procédé de fabrication de pointe. Ce complément alimentaire naturel hautement concentré en principes actifs est titré à 96% de Polyphénols antioxydants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *